Le PDG Martin Becker est confiant dans l'avenir du groupe KNF
Personnes

Stratégie « KNF 2025 »

Des parcours inattendues et un objectif ambitieux

Lorsque KNF formule en 2010 ses objectifs pour les années à venir, le monde est à la veille de grands changements. Suite à la crise financière et économique mondiale de 2008/2009, le trafic international de données connaît une croissance fulgurante. L'économie entre dans une nouvelle phase de mondialisation. KNF est également en plein bouleversement. Les analyses montrent que de nouvelles opportunités de croissance s'ouvrent partout, que ce soit sur le marché asiatique ou en territoire connu. Mais dans un monde où des quantités massives de données transitent par des réseaux à large bande ultrarapides et où l'intelligence artificielle transforme le lieu de travail, la croissance seule ne suffit pas. KNF a besoin de changer de mode de pensée, de se restructurer. C'est ainsi que naît l'idée d'une voie à long terme, la stratégie « KNF 2025 », sur laquelle est fixé un objectif de croissance ambitieux. Aujourd'hui, en 2021, il y a deux prises de conscience. Les objectifs financiers semblent réalisables, mais les moteurs sont différents de ceux que l'on soupçonnerait.

Réunion des dirigeants de KNF en 2010. Martin Becker regarde les visages des directeurs généraux des entreprises KNF du monde entier. Il parle de son idée de créer un plan sur 15 ans. Il s'agit d'une stratégie de développement ambitieuse qui va bien au-delà des chiffres et des objectifs mesurables. Il leur parle de beaucoup de travail à accomplir, du courage d’entreprendre des changements, de la prévoyance. Martin Becker est bien préparé aux objections et aux réserves. Mais son idée est accueillie avec beaucoup d'enthousiasme. « C'était comme si tout le monde avait attendu ce signal de départ », se souviendra plus tard avec surprise le propriétaire du groupe d'entreprises.

Après la réunion des dirigeants, le travail commence. La stratégie « KNF 2025 » est mise en œuvre lors de réunions régionales dans la Forêt-Noire, à Cape May (New Jersey, États-Unis) et à Hong Kong. Des plans concrets sont élaborés, des mesures détaillées sont développées et l'objectif primordial est de tripler le chiffre d'affaires du groupe KNF au cours des 15 prochaines années.

Mais il existe aussi des objectifs non mesurables : Ainsi, le conseil du groupe KNF est mis en place. Le nouveau niveau de gestion crée des capacités de gestion stratégique et un espace pour de nouvelles impulsions. En effet, tous les membres du conseil d'administration du groupe avaient auparavant des responsabilités opérationnelles et stratégiques dans les entreprises KNF respectives. « C'est là qu’à un moment donné, nous avons atteint nos limites ».

La stratégie de digitalisation est l'un des premiers projets réussis auxquels s'attaque le conseil d'administration du groupe. Tout d'abord, un inventaire est mené région par région. Ensuite, jusqu'à 40 participants de différentes cultures et de toutes les tranches d'âge se rencontrent lors de réunions internationales. Ils parviennent à jeter les bases d'une nouvelle culture d'entreprise fondée sur la transparence et la mise en réseau. Un vrai succès. Et la mise en œuvre suit également rapidement : De nouveaux outils sont mis en place pour permettre aux employés de travailler en déplacement, ce qui s'avère être un avantage majeur dans la pandémie de coronavirus. KNF introduit également un canal interne de médias sociaux et fonde KNF DAC à Hambourg. Le « Digital Acceleration Center » aide le groupe d'entreprises à établir un réseau encore plus efficace entre elles et avec les clients et les partenaires du monde des affaires et de la recherche. Parce que c'est là que se trouve l'avenir. « Nous ne pouvons pas être des spécialistes dans tous les domaines », explique Martin Becker. « Nous devons conclure des coopérations stratégiques avec des spécialistes. De cette manière, KNF reste proche du développement de matériaux innovants ou de nouveaux domaines d'application en médecine, par exemple.

En 2021, l'année du 75ème anniversaire, le PDG Martin Becker fait le point sur la stratégie « KNF 2025 » : L'itinéraire a souvent changé , il y a eu des imprévus et de nouvelles branches. Toutefois KNF se développe, mais d'une autre manière que prévu.

« Fonder une entreprise propre consacrée exclusivement à la transformation numérique du groupe KNF et travaillant en tant que prestataire de services interne est quelque chose que vraiment personne n'avait en tête lorsque notre stratégie « KNF 2025 » a vu le jour. Cela s'applique également à l'établissement de KNF Micro en tant que centre de produits pour les micro-pompes à gaz, une orientation cohérente sur le potentiel de croissance de ce marché. »

Mais qui sait quels obstacles nous attendent à la prochaine étape. Le monde continue de changer. Toutefois, l'expérience de la stratégie « KNF 2025 » montre que les périodes difficiles sont suivies de périodes fastes. Et que cela vaut la peine de garder un œil ferme sur l'objectif commun qui se profile à l'horizon. Cela a toujours motivé toute l'équipe du groupe KNF, même face à des vents contraires forts. « C'est exactement pour cela que je n'aime pas conduire à vue », explique Martin Becker. « Dans le brouillard, je préfère porter une boussole. Et de préférence une carte marine aussi. »

Articles associés

KNF Blog Knowledge Flows

Suivez les dernières tendances sur la façon dont la technologie des pompes à membrane fait évoluer le marché.

Knowledge Flows
S’abonner à notre blog
Restez informé des dernières nouveautés et soyez notifié par mail lorsqu’un nouvel article est publié.
Vous trouverez des informations relatives au traitement de vos données personnelles dans notre charte de protection des données.