Les pompes à liquide de KNF utilisent un système de chambre vibrante qui réduit les effets de cavitation.
Marchés

Le système de la chambre à oscillations

Une idée qui a fait ses preuves

Les idées simples sont souvent les meilleures. Comme par exemple la première pompe à liquide ND 100 équipée d’un système de chambre à oscillations, développée au début des années 1980. Cette chambre, montée sur le côté aspiration des pompes à liquide, sert non seulement de régulateur de liquide mais aussi d'amortisseur de pulsations.

Après de nombreux tests et études, en 1982, la première pompe à liquide à chambre à oscillations est presque prête pour la foire Achema de Francfort. Lors du plus grand salon mondial de l'industrie des procédés pour le génie chimique, la technologie des procédés et la biotechnologie, cette première mondiale suscite un vif intérêt. Cet intérêt est également dû au fait que le système utilisé jusqu'alors pour réguler les volumes transportés présentait de nombreux inconvénients, dont notamment le fait qu’il était compliqué et rencontrait souvent des pannes. Le nouveau système de chambre oscillante KNF, en revanche, est robuste et fonctionne selon un principe simple : Il utilise l'énergie cinétique générée lorsque le liquide est aspiré.

Le cœur de la pompe à fluide est en fait un diaphragme. Du côté aspiration de la pompe, une membrane vibrante est montée de telle sorte qu'elle forme une chambre. Le diaphragme résonne avec la fréquence des aspirations, le volume de la chambre à oscillations peut être modifié via un simple contrôleur. S’il est réduit, la quantité de liquide aspirée l'est également. Simple, ingénieux, et efficace à plus d'un titre. En effet, non seulement la quantité de liquide peut être contrôlée, mais la chambre à oscillations agit également comme un tampon dynamique. Elle permet de compenser les pics de pression négative et de réduire les bulles de gaz indésirables présentes dans le liquide pompé (effets de cavitation).

Quoi qu’il en soit, cette première lors de la foire Achema en 1982 fut un grand succès. Un an plus tard, KNF ajoute à sa gamme de produits deux nouvelles séries de pompes à chambre à oscillations Comme pour les autres modèles, le moteur, la membrane, l'excentrique et la tête de pompe peuvent être combinés en différentes versions grâce au système modulaire. Cependant, comme la pompe est souvent utilisée dans les laboratoires et entre donc en contact avec des liquides agressifs, la membrane vibrante et les soupapes d'entrée et de sortie sont toujours en téflon.

Une grande variété de produits : Le modèle FL 10 est l'une des nombreuses pompes à liquide développées et fabriquées par KNF Flodos en Suisse.
Une grande variété de produits : Le modèle FL 10 est l'une des nombreuses pompes à liquide développées et fabriquées par KNF Flodos en Suisse.

Aujourd'hui, l'idée de la chambre à oscillations a amplement fait ses preuves. Elle est utilisée avec les pompes à fluide KNF dans une grande variété d'applications, mais surtout dans la technologie d'impression numérique médicale et industrielle. Par exemple sous la forme de la pompe à liquide FL 10, que KNF a spécialement conçue pour les liquides agressifs et très fluides. On trouve souvent de tels produits dans les applications hygiéniques. Comme la chambre à oscillations compense les turbulences, les désinfectants qui ont tendance à s'échapper traversent le tronçon à parcourir sans rien abîmer. Un exemple parmi tant d'autres. Après tout, la chambre à oscillations est maintenant un composant important pour les solutions de pompes sur mesure qui font le succès de KNF.

Articles associés

KNF Blog Knowledge Flows

Suivez les dernières tendances sur la façon dont la technologie des pompes à membrane fait évoluer le marché.

Knowledge Flows
S’abonner à notre blog
Restez informé des dernières nouveautés et soyez notifié par mail lorsqu’un nouvel article est publié.
Vous trouverez des informations relatives au traitement de vos données personnelles dans notre charte de protection des données.