En chemin pour rendre visite aux clients : Les employés de la société Kurt Neuberger KG se battent pour chaque commande.
Personnes

Le tournant. Erich Becker rejoint KNF

Au début des années 1960, la situation de Neuberger KG semble désespérée. Après la disparition progressive de l'activité de réparation de moteurs et la multiplication des problèmes rencontrés par l'activité de fabrication d'outils, l'entreprise manque de perspective à long terme. Les choses changent lorsqu’Erich Becker rejoignit l'entreprise. Cet ingénieur, qui avait travaillé jusque-là à son compte, a non seulement su voir que la société était dans une impasse, mais il y trouve également une solution : Seul un nouveau produit, une réorientation complète, pourrait sauver l'entreprise de la faillite. Malgré une situation de départ difficile, il rejoint Neuberger KG en tant qu'associé et se met à la recherche d’une nouvelle assise commerciale. C'est ainsi qu'il tombe sur la pompe à membrane. Mais il faut un travail ardu avant que cette idée ne commence à rapporter de l’argent.

Fribourg, 1962. Erich Becker se trouve face à une pile de réclamations. Une de ses premières tâches chez KNF est de s'attaquer aux problèmes de production de la machine à fileter. Plus il s'immerge dans l'entreprise, plus il lui apparaît clairement que Neuberger KG ne dispose ni des ressources financières suffisantes, ni de la place nécessaire pour pouvoir connaître un succès durable grâce aux machines-outils. « Il nous faudrait fabriquer quelque chose de petit », s'exclame-t-il. « Un produit qui n'ait pas besoin de réparation et qui pèse peut-être 5 à 6 kg pour que l’on puisse l'expédier ».

La solution est plus proche qu'on ne le pense. À cette époque, Neuberger KG assemble des pompes à membrane en sous-traitance. Ces pompes sont utilisées dans les respirateurs médicaux, les aspirateurs et les bains à bulles. Par chance, la société Wall est à la recherche d'un nouveau site de production... et KNF dispose justement de capacités de production.  Plus tard, Neuberger KG se voit accorder l'option d'achat de la société.. Pour Erich Becker, les avantages de la pompe à membrane sont évidents : un fonctionnement sans entretien et sans huile, un poids limité, une grande variété des domaines d'application, par exemple dans les laboratoires ou l'industrie. Mais se trouve d'abord face à de nombreux nouveaux problèmes. Peu après le rachat du fabricant de pompes, Erich Becker se trouve de nouveau face à une pile de réclamations de la part de clients : c’est ce qui donne l'impulsion nécessaire pour améliorer fondamentalement les pompes.

Le montage : Les différents composants sont vissés les uns aux autres avec une grande habileté.
Le montage : Les différents composants sont vissés les uns aux autres avec une grande habileté.

Dans un hangar situé derrière l'actuel bâtiment commercial de la Habsburgerstraße, Erich Becker commence à construire et à bricoler avec Heinz Riedlinger. Ils parviennent à réduire la charge sur la membrane et donc à augmenter sa durée de vie trouvant ainsi une solution à une des plus grandes faiblesses de la pompe à membrane. Ils parviennent également une augmentation significative de leurs performances par rapport aux précédentes pompes à membrane. Quelques autres astuces techniques ont permis à KNF d'obtenir son premier brevet en 1966. Et bientôt, ils auront leur propre ligne de pompes : AEROMAT.

Produit espoir : Avec la pompe à membrane AEROMAT AL17, Erich Becker espère faire une percée.
Produit espoir : Avec la pompe à membrane AEROMAT AL17, Erich Becker espère faire une percée.

Kurt Neuberger décède en 1966. Erich Becker prend seul la direction de l'entreprise. « À l’époque, l'objectif principal à était de maintenir la société en vie », se souvient aujourd'hui Erich Becker au sujet de cette période de bouleversements. « Cela a également conduit à l'objectif suivant : parvenir à ce que les pompes à membrane fassent une percée dans le secteur industriel ». Mais le scepticisme reste très fort, notamment dans l'industrie. Avec la première pompe à vide AL15, Erich Becker veut dans un premier temps accéder au monde des laboratoires. Mais tout début est difficile, et les finances s’amoindrissent.

Presque chaque dimanche (pour Erich Becker, le début d'une longue semaine de travail), il prend sa voiture et traverse le pays. Il rend visite aux fournisseurs des laboratoires, présente ses pompes, recueille des informations et établit des contacts. Lui et ses employés sont heureux de chaque commande, aussi petite soit-elle. Mais même pour l'emballage des pompes, les moyens financiers font défaut. C'est pourquoi Alexander Gagg, un empoyé de l’entreprise, se rend régulièrement avec sa VW Kombi dans une entreprise pharmaceutique pour collecter les déchets de carton et la laine de bois. Les premières pompes KNF sont expédiées tantôt dans des boîtes plus petites, tantôt dans des boîtes plus grandes, en fonction de ce qu'Alexander Gagg trouve lors de sa tournée de collecte.

Manque d'espace : Dans la Habsburgerstraße, le travail est effectué dans un espace très confiné.
Manque d'espace : Dans la Habsburgerstraße, le travail est effectué dans un espace très confiné.

En même temps, Erich Becker continue de travailler avec Heinz Riedlinger sur l'optimisation des pompes. Avec succès : La pompe Picco, la N25, avec une capacité de refoulement de 20 litres par minute et un vide final de 20 millibars, est de plus en plus acceptée dans le monde des laboratoires et remplace en de nombreux endroits les trompesà eau qui y sont couramment utilisées.

 

La percée tant attendue dans le secteur ne devrait pas tarder.

Articles associés

KNF Blog Knowledge Flows

Suivez les dernières tendances sur la façon dont la technologie des pompes à membrane fait évoluer le marché.

Knowledge Flows
S’abonner à notre blog
Restez informé des dernières nouveautés et soyez notifié par mail lorsqu’un nouvel article est publié.
Vous trouverez des informations relatives au traitement de vos données personnelles dans notre charte de protection des données.