KNF est également représentée sur la JASIS, la plus importante foire commerciale du Japon dans le domaine des technologies analytiques.
Site

KNF Japon

S’implanter au pays du soleil levant

« Les Japonais sont programmés pour la victoire » titre le magazine « Der Spiegel » en 1980 ; le manager américain Henry Ford II se plaint : « Ils nous mangent tout crus », lorsque Toyota double sa société au classement mondial. Et le patron de Volkswagen de l'époque, Toni Schmücker, l'a également prédit : « Si les Japonais arrivent, nous avons du souci à nous faire. »

Mais l'industrie automobile n’est pas la seule à trembler face à l'économie japonaise en plein essor ; d'autres secteurs industriels se préparent également. Le Japon, le pays du soleil levant, est historiquement la première nation industrialisée d'Asie, un géant de l'électronique, pendant des années la deuxième puissance économique mondiale derrière les États-Unis, et un membre du club des sept plus grandes nations industrialisées du monde. Ce pays très peuplé mène une politique économique agressive et est considéré depuis des années comme le « champion du monde de la copie »

Après que ce pays insulaire isolé se soit ouvert au capitalisme il y a 160 ans, il se mit à imiter l'Occident. À Tokyo, on trouve aujourd'hui une copie de la statue américaine de la liberté et une jumelle du pont Golden Gate de San Francisco ; la tour de Tokyo est une version orange de la tour Eiffel de Paris, mais beaucoup plus haute que cette dernière. Les produits industriels occidentaux sont également copiés et fabriqués au Japon... parfois moins chers ou même plus performants que l'original occidental. C’est ainsi que le Japon est en train de devenir le leader mondial dans l'électronique et l'automobile.

« Les Japonais envahissent le monde », reconnaît également Erich Becker, qui ajoute « Si je veux être un leader technologique, je dois être au même endroit que les entreprises mondiales. » Cela conduit à l'établissement du premier partenariat commercial de KNF sur le continent asiatique, à Tokyo. Cela se passe en 1983, dans le cadre de la création d’une entreprise commune avec le partenaire japonais Lasco Co. Ce partenariat permet d’accéder au système japonais complexe et si éloigné de la culture européenne, et c’est précisément pour cette même raison qu’il est rapidement stoppé :

La success-story de KNF Japon a commencé dans cet immeuble de bureaux à Tokyo.
La success-story de KNF Japon a commencé dans cet immeuble de bureaux à Tokyo.

En avril 1993, KNF Japon devient finalement un centre de vente à part entière du groupe KNF. Pendant 17 ans, KNF Japon a son siège à Minato-ku, un district situé dans le centre sud de la préfecture de Tokyo. En 2011, la filial déménage dans le district de Chūō (« District central »). Chūō est l'un des principaux centres d'affaires de Tokyo, et c’est également dans ce quartier que se trouve le célèbre boulevard de Ginza.

Ce déménagement permet de disposer de locaux et de capacités pérennes et, en outre, d'améliorer considérablement les liaisons de transport et l’emplacement. Aujourd'hui, la branche japonaise de KNF occupe 330 m² près du « Wall Street » japonais et de la gare principale de Tokyo : Prêt pour un avenir brillant et de bonnes affaires.

Articles associés

KNF Blog Knowledge Flows

Suivez les dernières tendances sur la façon dont la technologie des pompes à membrane fait évoluer le marché.

Knowledge Flows
S’abonner à notre blog
Restez informé des dernières nouveautés et soyez notifié par mail lorsqu’un nouvel article est publié.
Vous trouverez des informations relatives au traitement de vos données personnelles dans notre charte de protection des données.
Chatter avec KNF