Des débuts modestes : L'histoire à succès de la première société sœur étrangère de KNF a commencé dans des locaux modestes en 1968.
Site

La première filiale : KNF France

Une décision courageuse et une success-story dans l'histoire de l'entreprise

Sur la carte, Fribourg est à quelques pas de Saint-Louis. Mais pour KNF, la création de la première société sœur à l'étranger en 1968 fut un grand pas... et une décision audacieuse.

En effet, en 1968, il y a beaucoup de changements, mais aussi beaucoup d'incertitude dans l'air : L'intégration européenne progresse lentement, et la CE, la Communauté européenne, vient tout juste d’être créée. À l'époque, KNF produit encore ses premières pompes dans la Habsburgerstraße à Fribourg, mais la jeune entreprise va bientôt déménager dans le nouveau bâtiment de Munzingen. Même si beaucoup de choses n’en sont qu’à leurs balbutiements, Erich Becker a déjà un plan précis : Il veut dès le début lancer la vente de ses pompes à l’international. Ainsi, l'histoire de KNF à l'étranger commence de manière assez aventureuse, dans de modestes locaux à Saint-Louis, en Alsace, avec seulement deux employés.

Les débuts à l'étranger sont tout sauf faciles : L'équipement des bureaux et de la production est spartiate, il n'y a pas encore d'ordinateurs, les appels téléphoniques vers l'Allemagne sont fréquents, et l'improvisation omniprésente. Mais en France, les chiffres évoluent dans la bonne direction. Comme en Allemagne, les pompes à membrane suscitent un intérêt croissant. KNF remporte également plusieurs appels d'offres pour des universités et se fait rapidement un nom.

Nouveau site de production : Avant la mise en place du centre de bobinage, les stators étaient encore enroulés à la main.
Nouveau site de production : Avant la mise en place du centre de bobinage, les stators étaient encore enroulés à la main.

Ainsi, la France devient non seulement un important marché de vente, mais aussi un lieu de production central : En 1974, KNF construit un bâtiment de production à Village-Neuf, situé à quelques kilomètres de là, où seront fabriqués des stators et des moteurs électriques complets. Produire les moteurs de pompe en interne permet à KNF d’atteindre une plus grande flexibilité, tant pour répondre aux besoins spécifiques des clients qu’en termes de quantités nécessaires, et donc d’assurer une meilleure maîtrise des coûts. Au début, les stators sont enroulés à la main. Enfin, en 2004, KNF investit 750 000 euros dans un centre de bobinage moderne avec des machines spécialement conçues pour l'entreprise.

Un engagement sans faille : Dans la filiale française, les employés sont également la base de la réussite.
Un engagement sans faille : Dans la filiale française, les employés sont également la base de la réussite.

Aujourd'hui, la filiale française compte plus de 60 collaborateurs. Des bâtiments modernes, un site de production certifié ISO et de nombreux collaborateurs expérimentés sont les marques de fabrique de KNF Neuberger S.A.S. En plus des moteurs qui sont installés dans les pompes pour un grand nombre de pays et d'applications, le site de Village-Neuf produit également des pompes à gaz dans la gamme des débits les plus faibles. Ce qui a commencé en 1968 par un pas courageux vers l'inconnu devient une véritable success-story dans l'histoire de KNF.

Une modernisation continue : La réussite de KNF France a permis une croissance soutenue.
Une modernisation continue : La réussite de KNF France a permis une croissance soutenue.
Articles associés

KNF Blog Knowledge Flows

Suivez les dernières tendances sur la façon dont la technologie des pompes à membrane fait évoluer le marché.

Knowledge Flows
S’abonner à notre blog
Restez informé des dernières nouveautés et soyez notifié par mail lorsqu’un nouvel article est publié.
Vous trouverez des informations relatives au traitement de vos données personnelles dans notre charte de protection des données.
Chatter avec KNF