Les réalisations de l'équipe qui entoure Heinz Riedlinger ont conduit à l'utilisation de la pompe à membrane pour les gaz dangereux, notamment pour la recherche nucléaire.
Marchés

Les pompes KNF dans les centrales nucléaires

Proche des dernières évolutions techniques

Dès les années 1960, Erich Becker rêvait de voir les pompes à membrane de KNF conquérir différents marchés industriels. Mais il ne s'attendait pas à ce que, quelques années plus tard, ses produits soient utilisés dans le domaine très sensible des centrales nucléaires.

Mais reprenons depuis le début : Les toutes premières pompes KNF sont d'abord vendues aux laboratoires. Et même si les ventes ne cessent d'augmenter, après l'époque où la société fut un producteur de machines et un atelier de rectification de cylindres, le segment de marché est encore trop petit pour que KNF puisse disposer d'une base économique à long terme. Erich Becker se concentre donc sur le développement ciblé de pompes qui répondent aux besoins de l'industrie : des performances encore meilleures, une durée de vie encore plus longue et une sécurité accrue. Mais les réserves quant aux pompes à membrane demeurent. Jusqu'en 1972.

Un grand visionnaire : Erich Becker reconnaît très tôt le potentiel de son entreprise pour prendre pied sur les marchés industriels.
Un grand visionnaire : Erich Becker reconnaît très tôt le potentiel de son entreprise pour prendre pied sur les marchés industriels.

Cette année-là, KNF lance le système à double membrane. Une deuxième membrane de sécurité intégrée, moins sollicitée, garantit que les pompes à gaz à membrane sont encore plus sûres et extrêmement étanches aux gaz. Cette nouvelle technologie est prédestinée à la manipulation de gaz précieux ou dangereux. Peu après, la société Siemens contacte KNF. Erich Becker se souvient : « Ils nous ont invités à Stuttgart et ont dit que nous devrions nous entretenir des pompes à membrane. Nous y sommes donc allés : il y avait 20 ingénieurs autour de la table, issus de différentes entreprises impliquées dans la construction de centrales nucléaires. » Des questions suivent sur les capacités des pompes à membrane et la sécurité du système à double membrane. Après cela, Erich Becker n'a plus de nouvelles pendant longtemps. « Je ne pouvais pas nous imaginer entrer dans le domaine de l'énergie nucléaire. » L’avenir allait lui donner tort.

KNF reçoit la commande pour la conception de pompes pour la centrale nucléaire de Philippsburg. A cette époque, l'utilisation civile de l'énergie nucléaire suscitait de grands espoirs Avec ce projet, KNF se fait un nom, et met fin aux dernières réserves concernant ses pompes à membrane.

D'autres commandes issues du secteur de la recherche nucléaire suivent. Dans l'Institut d'expérimentation des réacteurs de l'ancien centre de recherche nucléaire de Jülich, les pompes KNF ont pour tâche de transporter les gaz de fission libérés vers une station de mesure. À partir des années 1970, les pompes à membrane KNF sont également utilisées dans d'autres projets de recherche, et notamment pour la manipulation en toute sécurité des éléments radioactifs. La conception compacte, le faible besoin de maintenance, la technologie innovante et surtout la sécurité des pompes en font le composant idéal pour les gaz ou les vapeurs radioactifs.

Les pompes à membrane KNF sont encore utilisées dans la recherche aujourd'hui, notamment Centre européen de recherche nucléaire (CERN). Celui-ci étudie notamment la naissance de l'univers. KNF est donc toujours très proche des dernières évolutions techniques.

Articles associés

KNF Blog Knowledge Flows

Suivez les dernières tendances sur la façon dont la technologie des pompes à membrane fait évoluer le marché.

Knowledge Flows
S’abonner à notre blog
Restez informé des dernières nouveautés et soyez notifié par mail lorsqu’un nouvel article est publié.
Vous trouverez des informations relatives au traitement de vos données personnelles dans notre charte de protection des données.
Chatter avec KNF