Une grande diversité : Le matériau des composants de la pompe en contact avec les fluides est choisi en fonction des exigences de l'application.
Marchés

Pompes pour fluides corrosifs et agressifs

« Nous sommes reconnus pour nos compétences dans la résolution de problèmes difficiles »

Chaque problème a sa solution La réussite de KNF repose sur de nombreuses innovations spécifiques. Après la percée de la NK 25 à deux têtes dans le secteur des laboratoires au milieu des années 1960, s’enclenche un développement très rapide. KNF rencontre de nouveaux défis en permanence, et la jeune entreprise les affronte avec un engagement sans faille.

Un de ces défis : Les laboratoires utilisent de plus en plus d’agents corrosifs. « C’est alors que nous avons réalisé que le polypropylène ne convenait pas, et que nous l'avons remplacé par l’acier inoxydable », se souvient l’ancien directeur général Erich Becker. C’est ainsi qu’est établi le premier lien systématique entre l'utilisation prévue et le matériau. « Il y avait un critère de sélection pour les matériaux », poursuit Becker. « Il indiquait que pour 50 litres d'acide chlorhydrique, il fallait utiliser telle pompe ».

Dans les années qui ont suivi, ce système se développe rapidement. 20 ans plus tard, KNF travaille avec tellement de pièces détachées qu’il faut un système informatique pour gérer les plusieurs milliers d’articles et de variantes d’articles. « Tout l’art de la chose consiste à choisir les matériaux qui conviennent en fonction du projet », explique Erich Becker. PTFE, aluminium, acier inoxydable, céramique - dans le cadre d'un projet de recherche sur les catalyseurs d'échappement, la tête de pompe et les conduites de gaz ont même dû être recouvertes d’or afin de répondre aux exigences du client.

Résistantes à la chaleur : Les pompes KNF assurent une sécurité optimale même en présence des gaz chauds et corrosifs.
Résistantes à la chaleur : Les pompes KNF assurent une sécurité optimale même en présence des gaz chauds et corrosifs.

Et les normes de sécurité continuent de se développer. Le système à double membrane, que KNF lance en 1972, offre une double sécurité en présence de substances agressives. Pour le pompage et le transport de gaz chauds et corrosifs, KNF développe des pompes à têtes chauffées. Aujourd'hui, la manipulation de substances corrosives, caustiques voire explosives ou radioactives, fait partie du quotidien de KNF. Ou, comme l'a dit un jour Erich Becker : « Nous sommes reconnus pour nos compétences dans la résolution de problèmes difficiles ».

Articles associés

KNF Blog Knowledge Flows

Suivez les dernières tendances sur la façon dont la technologie des pompes à membrane fait évoluer le marché.

Knowledge Flows
S’abonner à notre blog
Restez informé des dernières nouveautés et soyez notifié par mail lorsqu’un nouvel article est publié.
Vous trouverez des informations relatives au traitement de vos données personnelles dans notre charte de protection des données.
Chatter avec KNF