Par le passé, des moyens pragmatiques étaient employés pour rechercher du personnel spécialisé.
Personnes

L’histoire écrite ensemble

Formation et recrutement chez KNF

Tout a commencé avec Erich Becker et son idée d’entreprise dont le but était de conquérir le marché avec des pompes à membrane améliorées sur le plan technique. Il est suivi par des personnes croyant en ses idées, et qui les ont développées et mises en œuvre. C’est ainsi qu’à partir d’une idée visionnaire, la famille internationale d’entreprises s'est agrandie pour compter aujourd’hui plus de 800 membres. Il s’avère impossible de raconter l’histoire de KNF sans parler des personnes qui, par leur implication quotidienne, font avancer l’entreprise. Ils étaient et sont des collaborateurs qualifiés engagés, qui perpétuent la réussite de KNF. La façon de faire son chemin jusqu’au fabricant de pompes à membrane a toutefois fortement changé au fil des ans.

Freiburg-Munzingen, début des années 70. La jeune entreprise KNF s’agrandit et recherche constamment de nouveaux employés. Les entretiens se déroulent souvent le samedi et ne durent en principe pas très longtemps. Le directeur Heinz Riedlinger observe attentivement les candidats et rend généralement aussitôt sa décision. Après quelques minutes, beaucoup entendent cette question : « Quand pouvez-vous commencer ? ». Certificat de fin d’apprentissage ? CV ? À l’époque, ce n'est pas nécessaire chez KNF. Ce qui compte pour Heinz Riedlinger, c’est le résultat.

À mesure que la taille de l’entreprise augmente, les exigences de recrutement sont cependant modifiées. Depuis, KNF a développé une stratégie d’image de l’entreprise (Employer Branding) au niveau international. Les lignes directrices de cette stratégie aident la gestion du personnel à trouver des employés motivés pour les différentes entreprises et à les intégrer dans le groupe de sociétés. Chez KNF, l'être humain est en effet toujours au cœur de tout. La personne engagée n'est pas seulement un membre du personnel mais fait partie intégrante de la famille du groupe.

Aujourd’hui, KNF et les futurs employés se rencontrent sur les réseaux sociaux.
Aujourd’hui, KNF et les futurs employés se rencontrent sur les réseaux sociaux.

KNF propose différentes formations professionnelles, techniques et commerciales. Des études en alternance sont également possibles chez KNF. Si hier encore la répartition hommes-femmes classique prédominait, KNF recherche aujourd’hui de façon ciblée de jeunes talents loin des stéréotypes fondés sur le sexe, que ce soit à l’occasion de salons des métiers et formations ou encore lors des stages d’élèves ou d’étudiants. Dans le cadre d’une thèse de Bachelor ou Master, un sujet particulier peut aussi conduire les étudiants jusqu’à KNF ; après avoir remis leur travail, certains d’entre eux sont restés chez KNF. Les portes de KNF sont toujours ouvertes aux jeunes talents intéressés. Les experts des différents domaines spécialisés leur présentent volontiers un aperçu de leur travail quotidien et prennent le temps de répondre à leurs questions. Quelle que soit la voie empruntée pour arriver jusqu’à KNF, nombreux sont ceux qui ne quittent plus l’entreprise. Certains employés qui ont commencé à travailler pour KNF dans les années 70 et 80 accompagnent l'entreprise grandissante, transmettent leur savoir à la nouvelle génération et ne prennent leur retraite qu’après plusieurs décennies. Cette continuité est un atout principal de l’entreprise familiale et la base de la réussite future. Le fabricant de pompes à membrane ne manque pas d’idées et promet de conquérir de nouveaux marchés. L’histoire de KNF de demain s’écrit avec la jeune génération d’aujourd’hui.

Articles associés

KNF Blog Knowledge Flows

Suivez les dernières tendances sur la façon dont la technologie des pompes à membrane fait évoluer le marché.

Knowledge Flows
S’abonner à notre blog
Restez informé des dernières nouveautés et soyez notifié par mail lorsqu’un nouvel article est publié.
Vous trouverez des informations relatives au traitement de vos données personnelles dans notre charte de protection des données.
Chatter avec KNF